En paix avec soi même
Vivre en accord avec soi même est le grand enjeu de N/nos vies...

Les lignes disponibles ici sont écrites pour que chacun puisse, sans juger ni se juger, engager une reflexion sur ce qui est bon pour Lui ou elle...

Attention la route n’est pas toute droite... Ce n’est pas le chemin qui est difficile mais souvent le difficile qui est le chemin....

Oui il faut du courage pour être soi mais ni les Maitres ni les esclaves n’en manquent....
Stacks Image 480

Les règles de tenues sont peu nombreuses au début (de trois à cinq) afin d’être bien intégrées. L’esclave les écrit dans son carnet, sous la dictée du Maitre, afin de les apprendre par cœur pour les réciter chaque jour au réveil et au coucher.

En préambule, dans les premières approches il peut être intéressant que chacun de son coté, Maitre et esclave, rédige de son coté les réponses aux questions suivantes :

    Les réponses, une fois réunies, sont comparées et discutées afin que chacun, Le Maitre comme l’esclave en soient satisfaits.

    Le contrat a ceci d’intéressant qu’il induit une réflexion au sujet d’une période de temps donné. Cependant, il est clair que pour une novice, la première période, voire la deuxième ou la troisième, de dressage est bornée dans le temps par principe.

    Il est bon de définir une période de une semaine à plusieurs mois au terme de laquelle il peut être discuter des progrès accomplis ou non.

    La confiance et le respect du Maitre comme de l’esclave sont des mots qui doivent se traduire en acte, en vision formelle de la relation. Le contrat peut contribuer à cette évidence.

    La possibilité d’accepter durablement ou de rejeter l’engagement est indispensable dans tous les cas.

    Il est bon de rappeler que quelque soit la profondeur du dressage, l’esclave reste une citoyenne face à la loi de notre République, tout à fait apte a porter plainte si elle se sent abusée (trompée, utilisée sans son consentement).

    Cette période définie par contrat, qui est indispensable pour une novice, peut se révéler une simple formalité pour l’esclave mature prise en main par un nouveau Maitre.

    La patience étant la marque du Maitre, celui ci peut décider de renouveler le contrat temporaire qui mène à l’engagement définitif.

    Dresser une novice est bien souvent un travail à temps complet sur les premières périodes, un véritable investissement que personne n’engage à la légère, ni le Maitre, ni l’esclave.